A la Comédie Italienne, Attilio Maggiulli nous entraîne dans un voyage savant et blagueur au pays de la commedia dell’arte. « Tous comédiens ! » est aussi savoureux que très drôle.

Les photographies vous en disent plus que ne le feront les mots : comme toujours, à la Comédie Italienne, le théâtre est un plaisir. Après des années à nous faire déguster des pièces de Goldoni, après d’audacieuses percées dans des mondes complexes ou d’insolentes farces, Attilio Maggiulli, qui a créé et anime ce lieu unique au monde, revient à ses fondamentaux comme diraient les tristes sires. Il nous révèle les secrets de cet art dont on parle sans cesse mais dont on ne connaît pas grand-chose…la Commedia dell’Arte.

Il pose la question simplement ! Quelle Commedia dell’Arte ?

Une belle et un beau travestis : Hélène Lestrade et Rémi Ethuin. Photo DR.

Une technique de jeu dérivée des Atellanes de Plaute…dit le très lettré Attilio Maggiulli. Ces farces, ces bouffonneries, sont nées dans la ville d’Atella, en Basilicate. Des siècles plus tard, en 1528 précisent quelques experts, en Campanie, aurait surgi la Commedia dell’Arte… Des acteurs masqués improvisent sur des canevas plus ou moins solides.

Après, après ! Que d’étapes jusqu’à la rue de la Gaîté. Pour ce spectacle très réjouissant, où l’on retrouve toutes les qualités de la Comédie Italienne, un savoir très sûr mêlé à un esprit blagueur, beaucoup de rire sur un fond de mélancolie, Attilio Maggiulli se fait narrateur. Casquette rouge enfoncé sur le crâne, regard vif derrière les lunettes, le patron raconte et fait apparaître les personnages et les scènes. Il est un conteur né et aime rendre hommage à son maître Giorgio Strehler. Il évoque l’inoubliable Arlequin serviteur de deux maîtres et son interprètes des dizaines d’années durant. Il y a une affiche du spectacle légendaire, d’ailleurs.

Attilio Maggiulli rend également hommage à Jérôme Savary. Le fondateur du Grand Magic Circus adorait l’Italie et ses arts.

Voici Arlequin et son amie Colombine, et puis un trouble-fête…Photo : DR.

Les qualités essentielles de la Comédie Italienne ? Une troupe exceptionnelle avec les belles et douées, fines et profondes, Hélène Lestrade et Valentina Vandelli, le malicieux Jean-Jacques Pivert et le jeune Fregoli qu’est Rémi Ethuin, franchement éblouissant.

Autres qualités : la joliesse des costumes venus de collections de la maison et autres inventions, la qualité des décors de Stéphane Vuarnet, les lumières de Gilles Thomas, les masques superbes imaginés par Thierry Gravion. Ajoutons à ce générique, le son, la musique, par Claudine Durand-Simon et Yves Manazo, sans oublier Paulette Pelletier-Hornby. Et sans compter tous les amis qui soutiennent le joli navire qu’est la Comédie Italienne.

Ils ne sont que quatre, on les croirait beaucoup plus nombreux…Photo : DR

Un spectacle gamin qui s’adresse à tous les publics et à tous les âges. Entre amis, en famille, on peut courir à la Comédie Italienne.

La Comédie Italienne, 17-19 rue de la Gaîté, 75014 Paris. A 20h30 du mercredi au samedi, à 15h30 le  dimanche.. Durée : 1h20.

Réservations tél : 01 43 21 22 22. De 13h00 à 19h00 du mardi au samedi.

comedie-italienne.fr

Pas encore de commentaires

Comments are closed