Erreur de programmation, égarement collectif, « Forums », signé de trois auteurs et mis en scène par Jeanne Herry et interprété par de très bons comédiens, est plus qu’une profonde déception.

L’idée était flottante et, à lire les entretiens donnés par Jeanne Herry, qui est intelligente et sensible, on se posait bien des questions.

Traduire scéniquement les « forums » d’internet, c’est-à-dire des plates-formes de discussion plus ou moins passionnantes, était une option délicate.

Comment rendre intéressants ces échanges très rarement passionnants et surtout, d’une hétérogénéité difficile à soutenir… Chacun peut y accéder, et se cacher derrière un pseudonyme, ce qui donne aux dialogues des allures souvent très faibles. Sinon agressives, vulgaires, grossières.

La jeune metteuse en scène, réalisatrice, auteure, qui a signé bons spectacles et films touchants, a opté pour l’écriture et a chargé trois de ses camarades de composer Forums : Patrick Goujon, Hélène Grémillon, Maël Piriou.

Theatre du vieux ColombierParis, Une très belle salle ici vue par Brigitte Enguerand/Collection Comédie Française DR

Hélas ! Si, en sortant de cette catastrophe de représentation, a on a pris le temps de lire leurs prières d’intention dans le livret remis au début du spectacle, il y a un écart énorme entre leurs intentions et le piètre résultat. Ne parlons pas du ton légèrement supérieur adopté dans ces exposés…

Un décor démesuré, en partie en hauteur, excellent pour donner le torticolis aux premiers rangs, un décor tout en changements et en changements inutiles. Et des comédiens embarqués, de très bons comédiens, ils appartiennent à la troupe de la Comédie-Française, mais pour défendre quoi ?

Rien. Il ne se passe rien et surtout, rien ne « prend ». Ces scènes brèves qui se succèdent selon différents « forums », différentes thématiques, n’ont aucun intérêt. On n’est jamais touché, étonné. L’écriture est d’une platitude désarmante et les minuscules événements sont moches. Comme ce père qui dialogue avec un jeune homme, sur un thème sexuel, et dont on se rend compte qu’il s’agit de son fils, qui est dans la pièce à côté, juste avant le dîner…

Bref, en vérité, on est consterné d’un tel égarement collectif. Les comédiens sont dignes, font bonne figure, mais ils doivent tout de même bien éprouver le vide de cette entreprise. Saluons-les : Elissa Alloula, Birane Ba, deux récemment engagés, Alain Lenglet, Claire de La Rüe du Can, Jérôme Pouly, Julie Sicard, Véronique Vella.

Vieux-Colombier, jusqu’au 1er mars. Durée : 2h00. Tél : 01 44 58 15 15.

Pas encore de commentaires

Comments are closed