Aux Abbesses, dans le cadre de la programmation montée par le Théâtre de la Ville, « Venani ou pourquoi ma sœur ne va pas bien » est un miracle de délicatesse qui s’adresse à tous les publics.

Une photographie de Christophe Raynaud de Lage qui traduit à merveille et l’esthétique et l’atmosphère et le jeu de ce spectacle qui est une pépite.

Une pépite, un bijou de poésie, de grâce, de profondeur. Un spectacle léger comme une libellule, mais grave comme l’enfance, la disparition, la douleur. C’est Venani ou pourquoi ma sœur ne va pas bien.

Ce spectacle existe depuis plusieurs saisons. Mais nous ne l’avions pas vu : il a été créé en 2011 dans le cadre du festival Odyssée en Yvelines, initiative fertile, formatrice du jeune public.

Mais ce qui est puissant, ici, c’est que l’histoire contée par le dramaturge et comédien Rodrigue Norman s’adresse au plus profond de chacun ; c’est comme un conte des frères Grimm ou de Charles Perrault. Sa leçon est universelle et touche aux mystères de l’âme humaine, aux secrets de la vie et de la mort.

Une scénographie simple, maniable et qui se transforme sans cesse. Un partenaire pour Alexandre Prince, tout comme la lumière. Christophe Raynaud de Lage. DR.

N’en disons pas plus car qui ne connaîtrait pas l’argument de Venani ou pourquoi ma sœur ne va pas bien doit pourvoir le découvrir dans le charme et la grâce de sa représentation.

Simplement disons que c’est un frère qui raconte l’histoire de sa sœur. Ils sont jumeaux. La vie les a séparés. Dans plusieurs pays d’Afrique, à commencer par le Togo, pays natal de Rodrigue Norman, si un jumeau meurt, il faut sculpter une statuette de remplacement, le « venani » pour que le survivant ne soit pas tenté de rejoindre le pays des morts…

Un dispositif scénique simple, harmonieux, efficace de Sarah Lefèvre, des lumières, du son imaginés par Sébastien Revel, et une direction de jeu précise, fine, fluide.

Un conteur vu par Christophe Raynaud de Lage. DR.

On est subjugué par l’interprète, Alexandre Prince, long, vif, souple comme un félin, voix bien placée, grande sensibilité, esprit, regard expressif. Un interprète idéal qui s’appuie sur la belle adaptation de Catherine Verlaguet, habituelle et essentielle collaboratrice d’Olivier Letellier.

Pas même une heure. Bien moins qu’une heure et vous aurez des ailes. Du théâtre d’art, pur et bouleversant. Inoubliable. A ne rater sous aucun prétexte.     

Photographies : Christophe Raynaud de Lage

« Venani ou pourquoi ma sœur  ne va pas bien » a été présenté au Théâtre des Abbesses, à Paris.
8 juillet : 15h et 19h
9 juillet : 19h
10 juillet : 15h et 19h
11 juillet : 15h
d’après un texte de Rodrigue Norman adaptationCatherine Verlaguet mise en scène Olivier LetellierAvec Alexandre Prince
Scénographie Sarah Lefèvre
Création lumière, son et régie générale Sébastien Revel

Production Théâtre du Phare Recréation à l’initiative des Tréteaux de France – centre dramatique national

Une tournée suit :
La Filature, Scène Nationale de Mulhouse : du 15 au 17 juillet

Dans le cadre de L’Ile-de-France fête le théâtre :
Ile de Loisirs du Port aux Cerises (92)

19 juillet : 14h et 16h
20, 21, 22, 23, 24 juillet : 11h30 et 13h30
26 juillet : 14h et 16h

Ile de Loisirs de Cergy Pontoise (95)
9 août : 14h et 16h
10, 11, 12, 13, 14 août : 11h30 et 13h30
16 août : 14h et 16h

Ile de Loisirs de Saint-Quentin en Yvelines (78)
23 août : 14h et 16h
24, 25, 26, 27, 28 août : 11h30 et 13h30
30 août : 14h et 16h  

Pas encore de commentaires

Comments are closed