Né en Argentine, c’est en France et en Espagne, depuis le milieu des années 70 qu’il avait fait sa grande carrière de directeur, de découvreur de talents. Il s’est éteint hier, 14 juillet, à Nîmes.

Souriant, toujours gourmand de vie et de spectacles, Ariel Goldenberg. Photo DR.

On lui consacrera dans les jours qui viennent un article plus complet. Mais cet homme qui fut directeur de la MC93 puis du Théâtre National de Chaillot, mérite qu’on le salue immédiatement, dans l’émotion.

Il avait quitté la colline du Trocadéro en 2008, mais on ne l’oubliait pas. Il avait retrouvé d’autres responsabilités en Espagne.

Il avait secoué les tièdes habitudes du monde du spectacle vivant, notamment en invitant plusieurs spectacles lyriques du très jeune Peter Sellars.

Il aimait les artistes en devenir et n’était jamais las de découvertes.

Né en 1951, il s’éteint des suites d’un cancer. On pense à son épouse Andrea, elle aussi très importante dans le monde du théâtre, traductrice précise.

Pas encore de commentaires

Comments are closed