Attilio Maggiulli, fondateur et directeur de ce théâtre unique, se bat contre de nouvelles tentatives de déstabilisation. Malgré pétitions et soutiens, on ne peut pas dire que la ville de Paris protège les artistes.

Arlequin, sous son masque de cuir, escorté de ses amies comédiennes, est enchaîné dans une cage théâtrale ! Photographie Alexis Long pour la Comédie-Italienne DR.

Arlequin pleure. Dans son très joli costume, Attilio Maggiulli et ses comédiennes, Hélène Lestrade, Valentina Vandelli, dans leurs beaux atours, sont enfermés dans une cage, enchaînés. On est devant la façade bleu azur du 17 rue de la Gaîté, à Montparnasse. Ce 26 mai, jour de l’Ascension, l’équipe a décidé de manifester. De sensibiliser les passants qui ne connaîtraient pas encore ce lieu légendaire et indispensable à la vie de la culture à Paris.

Un théâtre unique au monde, ravissant. Un théâtre dont nous vous avons souvent raconté l’histoire et qui, jamais, jamais, ne peut exercer sa vocation en paix, depuis quelques années.

Voici, dans la rue, les éléments de décor déposés pour cause de ravalement. Photographie Alexis Long pour la Comédie-Italienne. DR.

Depuis que la Comédie-Italienne est installée au 17 rue de la Gaîté, au cœur du 14ème, il y a eu des ravalements de l’immeuble dont le théâtre occupe le rez-de-chaussée et un autre espace mitoyen.  Mais c’est la première fois que l’on voit des éléments du décor de la façade, accumulés sur le trottoir, tandis que se dresse le grand échafaudage métallique.

La vérité est que certains ne veulent plus de cette décoration spectaculaire, comme si cela gênait leur vie dans les appartements du dessus…Attilio Maggiulli est habitué à l’adversité.

Tandis que se donne le délicieux spectacle qui réunit, autour de sa forte personnalité, Hélène Lestrade, Valentina Vandelli, Roberto Armini, Jean-Jacques Pivert, Et vive la commedia dell’arte, tous comédiens !, un joli divertissement, vif et délié, un moment de théâtre qui nous apprend tout de la naissance et du développement de la commedia dell’arte, Attilio Maggiulli, auteur et metteur en scène, se bat de toutes ses forces, une fois de plus.

Vue générale…et il vous suffit de lire les panneaux pour comprendre que les ennemis d’Arlequin sont puissants. Photographie Alexis Long pour la Comédie-Italienne. DR.

La première meilleure réponse, est d’aller dans ce théâtre et de voir et de revoir ce spectacle. Et puis il faut soutenir encore l’équipe, tellement talentueuse, des interprètes, techniciens, administratifs. Une famille unie, que rien de viendra disloquer et surtout pas l’indifférence coupable des autorités de tutelle.

Tous à la Comédie Italienne !

Comédie Italienne, 17 rue de la Gaîté, 750014. Du mercredi au samedi à 19h00. Tél : 01 43 21 22 22. Places de 10 à 21€.  

Pas encore de commentaires

Comments are closed