Avec Gérard Mordillat, Antoine Sahler, il nous embarque pour un cabotage sans cabotinage, en musiques et en chansons.

Qui connaît un peu la Bretagne connaît Le Guilvinec, tout près de Penmac’h, non loin de Loctudy, au sud du Finistère sud. Qui connaît un peu la Bretagne, n’a pas vraiment entendu parler d’Yves-Marie Le Guilvinec, avant que François Morel et ses amis consacrent un spectacle aux texte de ce marin disparu en mer en 1900.

Vue générale de l’hommage musical ! Photographie de Giovanni Cittadini Cesi. DR.

Ils les ont mis en musique. Et ils les chantent. Le jour où nous avons découvert ce spectacle allègre, la place du narrateur-conférencier était tenue par le fin, sérieux, pince-sans-rire Romain Lemire. Gérard Mordillat, co-auteur de cette vie que l’on comprend vite imaginaire, était dans la salle. Il sera sur le plateau le 21 juin pour la fête de la musique !

Pour le reste de cette fine épique, le merveilleux, doué et malin, Antoine Sahler, instrumentiste et compositeur : c’est lui qui a mis en musique les poèmes de Le Guilvinec. Il est accompagné de deux artistes épatants, Muriel Gastebois et Amos Mah.

Avec la chorale, une différente chaque soir ! Photographie de Giovanni Cittadini Cesi. DR.

Ajoutons que vers la fin du spectacle, apothéose amicale, une chorale surgit, qui chante avec l’ami Morel et ses complices.

Bref, un divertissement léger, espiègle, et tout l’art du grand François Morel pour donner un supplément de sentiment à cette épopée bretonne qui sent bon le varech et l’air salé. A voir entre amis, pour se détendre et rire. Car c’est très drôle, souvent, évidemment, avec cette bande ! Et ça fait du bien.

Théâtre du Rond-Point, salle Renaud-Barrault, jusqu’au 26 juin à 21h00, dimanche à 15h00. Durée : 1h30. Tél : 01 44 95 98 21 ; www.theatredurondpoint.fr

A écouter : album « François Morel chante Yves-Marie Le Guilvinec », Little Big Music éditeur. A lire : « Tous les marins sont des chanteurs », Calmann-Lévy.

Pas encore de commentaires

Comments are closed