Hanté par une histoire mettant en cause de jeunes enfants, dans le village où il est né, le comédien, co-fondateur du Munstrum Théâtre, entouré de ses amis artistes, a conçu Les Possédés d’Illfurth. Il joue, seul en scène, déchaîné et fascinant.

Surgi il y a une dizaine d’années, le Munstrum Théâtre propose depuis des spectacles de tailles différentes, mais toujours originaux. Autour des deux créateurs, Louis Arène, Lionel Lingelser, tous deux passés par le conservatoire national supérieur d’art dramatique, s’est constituée une constellation d’artistes, comédiens, auteurs, scénographes, etc.

Avec Les Possédés d’Illfurth on est dans un solo, mais l’interprète est entouré d’une équipe excellente : Victor Arancio pour la lumière, Claudius Pan pour le son, Ludovic Enderlen, à la régie. C’est lui, Lionel Lingelser qui a voulu puiser dans une histoire de son enfance, la matière d’un spectacle. Il a grandi dans un village d’Alsace, situé non loin de Mulhouse, Illfurth (le gué sur la rivière Ill). Cette commune est célèbre pour un cas d’exorcisme « réussi » conduit en 1869 pour « délivrer » deux enfants, deux frères, Joseph, 7 ans, Théobald, 9 ans, Deux enfants qui, depuis quelque temps, étaient au cœur d’étranges phénomènes et déployaient une force hallucinante. Au nom de la Sainte-Vierge, fut pratiqué cet exorcisme car les enfants étaient, selon la famille, les villageois, l’église, « possédés ».

On ne fait que les évoquer dans Les Possédés d’Illfurth, texte écrit par Yann Verburgh, et la collaboration de Lionel Lingelser.  Si l’ami Louis Arène est au poste de « collaborateur artistique », s’il a veillé sur le travail, c’est bien Lingelser lui-même qui surgit sur le plateau, féroce et tapageur, agressif, emporté dans une danse diabolique, jetant des regards inquisiteurs au public qui n’a qu’à bien se tenir…

Photographie de Jean-Louis Fernandez. DR.

C’est un tourbillon, un texte puissant, un interprète étourdissant. Un exploit physique, une heure quinze durant : lui aussi est comme possédé. Il est Hélios, soleil bouillonnant. La ferme de son grand-père est la maison des enfants d’autrefois. Le petit Lionel/Hélios a peur. Et son ami Bastien va s’avérer être dangereusement séduisant.

Ainsi, évoquant les enfants, Hélios/Lionel Lingelser nous parle sans doute, d’une manière pudique et libre à la fois, de lui-même.

On rit beaucoup car la férocité est ici étincelant d’humour, d’esprit. Les Possédés d’Illfurth ne sont pas faits pour être résumés : il faut les recevoir, ces mots, ces humeurs, ces mouvements, ces ruptures, ces gestes. Le roi de fous, le roi du délire avec sa couronne en carton, et son tambourin rythmant la prosodie. Un homme blessé, qui court comme on fuit. Un acteur hallucinant dans sa présence, sa justesse, sa voix, son regard, tout son corps enflammé.

Le public, jeune, ne s’y trompe pas : il est rock, Lingelser. On lui fait un triomphe, et tout à fait naturellement devant tant d’intelligence, de talent, de puissance émotionnelle.

Les Possédés d’Illfurth, au Monfort, jusqu’au 23 avril, à 19h30. Durée : 1h15. Tél : 01 56 08 33 88. lemonfort.fr

Suite de la tournée : Festival THEATRE en MAI – 27 au 28 mai 2022 à 20h, et le 29 mai 2022 à 15h, Théâtre des Feuillants à Dijon (21) FESTIVAL AVIGNON OFF – La Manufacture – Juillet.  LA COUPOLE – 27 septembre 2022 (2 représentations), à Saint-Louis (68). L’ESPACE 110 – 30 septembre 2022 (2 représentations), à Illzach (68). LES TRANSVERSALES – Semaine du 3 octobre 2022 (5 représentations), à Verdun (55). LE TRIDENT, SCÈNE NATIONALE – 13 et 14 octobre 2022, à Cherbourg-en-Cotentin (80). DÔME THÉÂTRE – 22 novembre 2022, à Albertville (73). L’ESPACE BMK – 24 et 25 novembre 2022, à Metz (57). LE CARREAU – SCÈNE NATIONALE DE FORBACH – 30 novembre et 1er décembre 2022, à Forbach (57). LA MAC – RELAIS CULTUREL DE BISCHWILLER – 6 décembre 2022, à Bischwiller (67). SALLE DE SPECTACLES SOLENVAL – 16 et 17 décembre 2022, à Dinan (22). LE TANGRAM – SCÈNE NATIONALE – Semaine du 9 janvier 2023 (4 représentations), à Évreux (27 ; NOUVEAU THÉÂTRE DE MONTREUIL – CDN – 14 au 22 avril 2023 (8 représentations), à Montreuil (93). THÉÂTRE DE LORIENT – Semaine du 1er mai 2023 (2 représentations), à Lorient (56).

Pas encore de commentaires

Comments are closed