Un miraculeux moment d’intelligence et de grâce sous le regard de Bérangère Vantusso qui dirige quatre comédiens de la compagnie, avec Paul Cox pour les décors et Nicolas Doutey pour le texte.

Ils sont quatre. Une fille, Caroline Leman, trois garçons, Mathieu Breuvart, Florian Spiry, Nicolas Van Brabandt. Ils appartiennent à la compagnie L’Oiseau Mouche, qui, depuis plus de quarante ans, permet à des personnes en situation de handicap mental, d’exercer l’art qu’elles ont choisi : comédien. Ils et elles sont comédiens professionnels.

Composé par Nicolas Doutey, écrivain sensible, aussi profond qu’aérien, bénéficiant des inventions scénographiques de Paul Cox, amoureux de la couleur et de l’harmonie, Bouger les lignes est un texte très fertile, effervescent de significations plurielles.

La bande des quatre, merveilleux comédiens si bien dirigés par Bérangère Vantusso. Une photographie de Christophe Raynaud de Lage. DR.

Sous le regard aimant et la précision de maître de Bérangère Vantusso qui aime travailler, dans sa compagnie, avec les comédiens comme avec les marionnettes, les quatre interprètes se surpassent dans l’intelligence et la grâce.

Ils maîtrisent à merveille leurs partitions, ils s’entendent, ils sont accordés sans que jamais l’un ou l’autre ne tire la couverture à soi.

Bérangère Vantusso aime aussi les objets, comme le décorateur Paul Cox. Une autre photographie de Christophe Raynaud de Lage. DR.

C’est joyeux et grave. Spirituel. Drôle et émouvant. Les quatre savent bouger, se déplacer, changer de registre. Ils sont merveilleusement doués et disciplinés. Un bonheur de spectacle à voir que l’on soit un enfant ou un « grand ».

Applaudissons cette délicieuse bande des quatre : des personnalités affirmées, de l’humour. Des comédiens à part entière dans un spectacle idéal.

Chapelle des Pénitents Blancs, jusqu’au 9 juillet. A 11h00 et 15h00. Durée : 1h00.

Pas encore de commentaires

Comments are closed